Thierry RIVIER
Le blog

 
19 fév
2013

Thierry Rivier : ses explications sur l’importance du suivi de la gestion des opérations financières chez Financière Magenta.

 

Dans le cadre du dispositif Girardin, Financière Magenta dispose depuis 2009 d’une rigoureuse procédure d’organisation, forte du contrôle interne le plus élaboré de la place. Thierry Rivier, Président du groupe, nous explique en quoi le service de suivi de gestion des opérations financières en constitue la pierre angulaire. L’opération de gestion est en effet essentielle.
 

Sophie Belmont : Pourquoi avoir mis en place un service de suivi de gestion?

Thierry Rivier : Ma formation d’ingénieur conseil en organisation  m’a naturellement conduit à vouloir doter Financière Magenta d’une organisation complètement mâture en termes d’efficacité pour gérer le risque et sécuriser les investissements  liées aux opérations financières envisagées.  Le suivi de gestion fait partie de ce dispositif.

Sophie Belmont : En quoi consiste ce dispositif ?

Thierry Rivier : Il s’agit d’abord de la pleine coordination du département comptabilité avec le dispositif informatique, dès la mise en œuvre d’une opération financière ; il s’agit ensuite de l’intervention du département de suivi de gestion des opérations financières, et enfin de celle du département juridique. Vous le comprenez aisément, le suivi de gestion des opérations financières constitue un maillon essentiel de la sécurisation des produits que nous proposons en matière de défiscalisation.

Sophie Belmont : En quoi le département de suivi de gestion est-il efficace ?

Thierry Rivier : Ce département compte pas moins d’une vingtaine de personnes pour opérer le plus en amont possible le contrôle de gestion des opérations financières. Elles procèdent à la validation de chaque opération, validation centralisée à Paris et non dans les DOM COM.

Sophie Belmont : En quoi consiste ce contrôle de gestion des opérations financières en amont ?

Thierry Rivier : Ce contrôle très en amont des opérations financières repose essentiellement sur cinq critères d’acceptation, à commencer par la vérification de l’éligibilité du secteur d’activité et du bien défiscalisé, en validant ou pas le prix du bien. Cela fait partie de la gestion financière.

Sophie Belmont : Quels sont les quatre autres critères d’acceptation de l’opération financière ?

Thierry Rivier : Financière Magenta attache une attention particulière  au contrôle de la facturation en vérifiant si celle-ci est conforme ou non, ce qui suppose  naturellement de contrôler le fournisseur du bien. Financière Magenta mène aussi des investigations sur l’entreprise qui exploite le bien, son ancienneté et son bilan, sur la base d’un audit. Enfin, et après analyse rigoureuse des flux financiers de paiement, Financière Magenta valide la livraison du bien.  Cette validation passe par la vérification des numéros de série, la prise de photo du bien livré avec la constatation de sa livraison sur les lieux de l’entreprise, voire même le constat d’huissier si la valeur de bien est relativement importante. Le dispositif de gestion financière est ainsi pleinement opérationnel.

 
 

Rechercher un article :

A découvrir :

Financière Magenta
Thierry Rivier sur Linkedin
Thierry Rivier sur Viadeo
Thierry Rivier sur Twitter

A Propos :

photo thierry rivier

Thierry Rivier, Président du groupe Financière Magenta, vous partage ses conseils et projets sur la défiscalisation.

© Gilles Dacquin